Clinique Saumery

Psychiatrie Adultes

Hospitalisation Complète

La clinique dispose de 42 lits de psychiatrie adulte en Hospitalisation Complète pour des soins actifs de longue durée qui peuvent comporter plusieurs séquences selon l'évolution et le parcours.

Une séquence est définie par un ensemble de soins qui aboutit à un changement : amélioration, crise, rupture, modification de la prise en charge.

Chaque séquence peut être organisée en séjours continus, séquentiels, ponctuels ou de longue durée. Les mouvements personnels, l'évolution de la relation à l'équipe, l’implication de l'entourage peuvent produire un premier sentiment de changement.

La "durée de séjour" fait partie du projet de soins individualisé, qui vise la réintégration d'un sentiment d'identité à travers les liens immédiats au sein de l'institution.

Dans tous les cas, il s'agit de se mobiliser contre l’isolement pathologique et la sédentarisation iatrogène.

Dossier d'Admission Hospitalisation Temps Plein Adultes


Hospitalisation Jour / Nuit

La mobilisation de l’équipe médicale dans une démarche dynamique des soins a rendu évident le besoin d’un Hôpital de Jour. 10 places ont été obtenues en octobre 2010 et permis une perspective d'ouverture et de déchronicisation pour de nombreux patients.

Cet allégement du dispositif de soins stimule la capacité des patients à se prendre en charge, en s’appuyant sur les liens construits avec l’équipe.

Les liens de groupe entre patients à l’extérieur et ceux de l'intérieur permettent que se mobilisent progressivement des potentialités d’autonomie que d’ordinaire l’hospitalisation temps plein contrarie.

Ce changement opère également sur la lourdeur des représentations de la maladie psychiatrique et ses répercussions sur l’image de soi. Et naturellement, une expérience de socialisation devient envisageable.

La modification de liens thérapeutiques, l’accueil et le traitement des vécus de séparation et de distanciation, des éprouvés de dépendance, l’expérience progressive de l’autonomie possible et d’un possible sevrage des soins, tels sont les éléments qui interpellent les patients hospitalisés à temps complet.

L’accent est mis ici sur les entretiens individualisés et les groupes thérapeutiques, articulé au soutien des activités de vie quotidienne (couture, confection de repas, tenue de budgets, relations de voisinage, règles de savoir-vivre), il intègre aux soins la réception et l’élaboration des difficultés spécifiques de la vie à l’extérieur.

Cette Unité de jour offre également un cadre de prévention et permet d'intervenir plus rapidement en cas de fragilisation. La continuité des soins est assurée.

Article de presse : Une unité de jour à la clinique de Saumery la Nouvelle Republique 2011

Dossier d'admission Hôpital de jour Adultes


Psychiatrie Adolescents

En réponse aux besoins sanitaires prioritaire adolescents territoriaux et régionaux, la Clinique formalise depuis 2009 un programme spécifique.


Unité soins-intégration scolaire

En 2009, la clinique a orienté son projet en faveur de la jeunesse en ouvrant une unité soins intégration scolaire pour les adolescents à partir de 15 ans.

Destiné principalement aux usagers de la région Centre (15 places, adolescents et jeunes adultes, âgés de 15 à 25 ans) ouvert en 2009, ce dispositif est animé par une équipe psychopédagogique multidisciplinaire, en lien avec les lycées et établissements scolaires (professionnels, généraux, techniques) de la région.

Il apporte des soins aux adolescents en difficulté, pour ensuite construire avec eux un projet pédagogique individualisé.

Les adolescents accèdent au même plateau technique que les autres patients, eux aussi participent au Club thérapeutique et à la vie quotidienne.

C’est toute l’originalité du projet que de proposer une mixité intergénérationnelle animée par une familiarité commune à travers le club thérapeutique. Sa complexité et parfois ses écueils apparaissent minimes par rapport aux avantages psycho dynamiques chez les jeunes comme chez les plus âgés.

Hétérogénéité des approches, mixité des générations et des pathologies, soins individualisés et communautaires, transversalité des échanges et des activités, maillage territorial, travail soutenu avec les familles constituent les points forts d'un dispositif de soins original et unique en France qui laisse le temps aux jeunes de se construire.

Dossier d'admission Unité Soins Intégration Scolaire (15 - 25 ans)

USIS Bilan d'activité 2009-2015


Hôpital de jour : La Maison d'Artémis

Engagée dans la coopération territoriale adolescente, s'est ouvert en Novembre 2015 un accueil de jour destiné aux adolescents du Loir et Cher âgés de 11 à 17 ans.

La "Maison d’Artémis" est venue compléter le pôle adolescence de la clinique de Saumery en proposant une alternative à l’hospitalisation pour des plus jeunes. L’offre de soins est venue ici renforcer une démarche de prévention.

Pour accompagner les jeunes adolescents et les aider à surmonter leurs difficultés, la Maison d’Artémis mobilise une équipe pluridisciplinaire de professionnels composée de médecins, infirmiers, psychologues et éducateurs.

Le projet soutient la mise en liens constants avec les partenaires du territoire de santé et du parcours du jeune, qu'ils appartiennent à l'aide sociale à l'enfance, à l'éducation nationale, à la justice ou qui relèvent de la psychiatrie.

La Maison d'Artémis ouvre ses portes

Dossier d'Admission Maison d'Artémis

www.maisondartemis.fr


Psychothérapie institutionnelle

Désaliénation

La psychothérapie institutionnelle vise un idéal de convivance. La "convivencia" est un produit culturel fragile qui se développe lorsque la complexité, la diversité, l'opacité, la singularité se trouvent accueillies au sein d'un collectif qui protège, contient, crée, grandit et canalise sa tendance à se replier sur lui-même à des fins sécuritaires. Si "les relations sociales sont d'ordre symbolique" comme l'affirmait Tosquelles, alors, bien pensées et soignées, elles soignent à leur tour.

Le "théâtre institutionnel" a pour objectif de faire "jouer" les symptômes des uns et des autres, en trouver les ressorts psychoaffectifs et cognitifs pour les transformer à travers des expériences singulières et groupales.

La difficulté majeure consiste à nouer la langue insensée (délires, symptômes) à la langue de la quotidienneté partagée, à tisser ses vécus pénibles au ruban d'une vie soulagée, bienveillante et moins solitaire.

Relier le corps à la psyché, le fonctionnement des groupes aux émotions personnelles, la création à la négativité, la sensorialité à la cognition, la parole à l'écriture, la poésie à la science...

Des ponctuations infinies, des lignes mouvantes, plastiques qui ne peuvent entrer dans le cadre raide et figé des préjugés, protégées des normes et de cadres écrasants.

Le champ institutionnel tente d'intégrer l'histoire et la géographie personnelles dans un rapport ouvert à l'altérité et au Monde.


Hétérogénéité et transversalité

Le monde est hétérogène, différent, varié, la diversité culturelle fait la richesse de l'humanité. L'accueil de personnes de tous âges, de toutes pathologies, dans une organisation transversale des soins, ouverte à la circulation, s'oppose au cloisonnement homogène et à la massivité du trouble et des symptômes.

La différence convoque la réflexivité et l'altérité. Par exemple, le côtoiement des jeunes et des adultes devient un facteur d'ouverture des relations entre le normal et le pathologique. Les uns et les autres se questionnent, révisent leurs préjugés, leurs symptômes.

La transversalité des fonctions, des dispositifs (le Club, la polyvalence, la libre circulation...) stimule la dynamique associative sociale, mais aussi cognitive. Le cerveau réagit à l'ambiance.


Espace, temps, rencontre

Donner du temps pour donner sens au parcours de soin en évitant de le fragmenter. D’où l'importance de maintenir les liens avec les partenaires dès la demande d’admission, mais surtout d'accueillir la "temporalité psychique".

Dans cet espace verdoyant, libre et ouvert, la circulation et le fourmillement de vie quotidienne, les nombreux ateliers et les multiples lieux de fréquentation offrent l'expérience d'une "possible" rencontre.

Le non-enfermement peut parfois inquiéter, mais l'ouverture de l'espace renouvelle l'expérience de l'espace.

Pour espérer une transformation, prendre son temps est nécessaire, jusqu'à l'ennui parfois qui permet à certains d'éprouver enfin un vrai "sentiment de soi".

La qualité de l'ambiance est primordiale. Ce principe remonte au Traité d'Hippocrate "Des Airs, des Eaux et des Lieux"


Neuropsychiatrie et psychodynamique freudienne 

Le « freudisme » initial du Dr Olivier, médecin fondateur de la clinique, offrait déjà une vision ouverte du conflit douloureux entre vie consciente et inconsciente.

La dynamique psychique n'existe pas sans support cérébral ni matière organique. Raison pour laquelle la psychiatrie institutionnelle ne peut être que combinée à la neurologie, la neuropsychologie et la neuro-psycho-pharmacologie.

Bilans cognitifs, de personnalité, psycho pédagogie, resocialisation, ergothérapie viennent compléter les prescriptions médicamenteuses, psychothérapeutiques, individuelles et collectives.

Face à la maladie psychiatrique et ses symptômes répétitifs, le collectif de soins tente de mettre en mots ce que l'inconscient dit sans parler.

Les symptômes sont des messages qu'on ne peut déchiffrer qu'en dialoguant avec autrui. Ce dialogue ne se restreint pas à la parole.

Pour servir à la vie de chacun, il doit tenir compte de l'environnement, du contexte social, économique et du paysage. Les sciences sociales (anthropologie, politique, philosophie) et l'écologie doivent étayer la pensée médicale clinique.


Première approche

Jean Oury : "L'analyse institutionnelle" APREC Tours, Avril 2008

Emmanuelle Morau : "Maladie mentale : le soin sans la contrainte" in Le Monde direct matin, 4 Avril 2011, ed. Paris Ile-de-France, n° 859 page 14

Patrick Juignet : "Psychothérapie Institutionnelle" Psychisme 2012

Antoine Fontaine : "La carpe et le lapin", ASM 13, Paris, 2015

Kim Doan, David de Freitas, Thomas Gargot : "Institutional Psychotherapy" in "Psychotherapy Guidebook", EFPT - European Federation of Psychiatric Trainees, PubPub/MIT - Massachussets, International of Technology, 2017

A Saumery, la psychothérapie Institutionnelle traverse l'ensemble des unités fonctionnelles. Elle s'appuie sur le travail d'équipe,  le club thérapeutique et sur quelques outils spécifiques. Sont promus la culture, le travail avec l'entourage, la déchronicisation. La "formation - transformation" permanente de l'équipe appartient au travail d'institutionnalisation de la pensée dans la vie quotidienne.


L'équipe thérapeutique

S'organiser

Moniteurs et référents

Tout professionnel, administratif, logistique, infirmier, médical est appelé "moniteur". Terme qui souligne que chacun ici est au service de la relation de soin et n'est pas figé dans une position statutaire.

Le référent est un moniteur désigné ou choisi qui s'engage auprès d'une personne et la suit tout au long de son parcours. Le moniteur peut être aussi référent d'une fonction, d'un atelier. Il se porte garant.

Coordination

C'est un point important du travail en psychiatrie. Coordonner et rassembler, deux verbes d'action pour contenir le désordre et la dispersion maladives. Une coordination de la Prise en Charge (CPC) a été mise en place pour faciliter les liens entre les professionnels à l'intérieur et avec l'extérieur. Rv médicaux externes, trajets à la gare, planification des présences du personnel, la CPC est un dispositif qui tente d'articuler besoins, satisfactions, frustrations des uns et des autres.

Répétition

Le projet de soin se répète, s'élabore, se déconstruit, se remanie, s'ajuste. Répéter peut paraître lassant mais il faut bien admettre la réalité : équipe et patient avancent parfois à des rythmes décalés, les questions et les réponses se ratent souvent avant de se rencontrer. La transformation passe par la compréhension de la répétition.

Groupes et réunions de travail

Les réunions sont nécessairement nombreuses. Elles recouvrent plusieurs champs complémentaires : organisation, transmissions informatives, réunion institutionnelle, réunions de réflexion, démarche qualité, supervisions, formation, staff, elles produisent une perlaboration inconsciente du groupe.


Faire équipe

Une équipe est considérée comme thérapeutique si elle soumet ses pratiques à une pensée réflexive.

Ce travail de pensée concerne de multiples aspects : organisation pratique (les plannings, la répartition des tâches gratifiantes et pénibles…), le renouvellement de la confiance mutuelle, le partage d’un idéal commun, l’élaboration des désaccords autour des prises en charges, les réactions de rejet etc.

Accueillir et considérer les conflits comme l’expression de forces conscientes et inconscientes, de tiraillements entre des mécanismes et des logiques qui se heurtent (apaiser une agitation alors qu’un groupe de lecture a lieu) – (aspects éducatifs et soignants du cadre) – (investissement et lassitude)…

L’équipe peut être considérée comme un « organisme vivant » qui cherche un équilibre entre ses parties et son tout, entre la vie quotidienne et la vie spirituelle, le corps et l'âme, autant de questions psychopathologiques qu’elle doit traiter au singulier.

Dans son fameux article de 1966 repris en 2012 par Gilbert Diatkine "L’équipe thérapeutique", Michaël Woodbury considère que "l’élaboration des scissions au sein de l’équipe favorise la réduction des clivages du moi" et que "les techniques corporelles, massages et enveloppements humides ou packs, aident à la reconstruction du schéma corporel, dont l’espace social n’est que le prolongement. Ainsi pensée, l’équipe thérapeutique a en elle-même des effets psychothérapiques et facilite les psychothérapies psychanalytiques des patients".

Dans notre expérience, cette méthode s’applique à tous les patients, quels que soient leur âge, leurs difficultés, leur pathologie.


Le défi du travail à plusieurs

Les situations rencontrées doivent être identifiées, pensées et transformées par le travail d’équipe. Consciemment ou à son insu, chaque professionnel y prend sa part. Nul n’est censé s’en occuper tout seul.

Compte-tenu des formations, expériences et approches spécifiques,  prendre soin, c’est penser à plusieurs. Sans le repérage et l’analyse des investissements et des transferts multiples, la difficulté du patient peut être aisément transposée sur une équipe entière. De l’indifférence objective à un idéal d’unanimité, les écueils s’accumulent dans une totale incompréhension.

Une prise en charge complexe requiert inventivité, échange et cohérence. Accordés à ce principe, nous pouvons aussi bien nous y opposer, sans même nous en rendre compte. La part d’irrationnel qui reste en chacun peut attaquer le travailler ensemble. Il en résulte alors des effets de « cloisonnement ».

Bien mal compris, le patient risque de devenir la « patate chaude » de la crise répétitive ou pire,  la « patate froide » de la chronicité.

Comment dépasser nos limites, nos préjugés, nos représentations isolées, comment articuler notre statut à nos rôles et  fonctions ?

Il se trouve que cette difficulté du  travail à plusieurs  constitue l’objet même de la psychothérapie institutionnelle.


L'accueil du corps

Corps et psyché

Si la psychanalyse est une méthode de compréhension des conflits intrapsychiques, elle est d'abord un dialogue entre Corps et Psyché.

La maladie psychiatrique menace directement l’intégrité somatopsychique de la personne. Perte des repères temporels, confusion des rythmes, oubli des besoins élémentaires, démantèlement sensoriel, vécus de morcellement, autant de troubles de l'intériorité liés au processus pathologique. Sans oublier les attaques délibérées auto-agressives : scarifications, addictions, passages à l‘acte suicidaires.

Le soin psychiatrique envisage les soins du corps, de la chambre, des affaires personnelles non seulement comme une réhabilitation de l’organisme - les patients redécouvrent leurs fonctions vitales - mais aussi comme une manière de créer une relation interpersonnelle.

En développant les médiations corporelles (haptonomie, enveloppements thérapeutiques), la danse, la relaxation et les activités sportives (sport adapté), en recrutant un médecin somaticien, l’établissement étire constamment sa conception d’une prise en charge globale : il n’y a pas de pensée sans corps, il n’y a pas de corps sans pensée, "le corps ne pense pas, mais il a son langage".


Soins somatiques

La présence d’une somaticienne montre l’importance accordée par l’Etablissement aux soins somatiques, avec une dimension institutionnelle permise par l’exercice intra-hospitalier.

L’attention portée aux soins somatiques participe à l’amélioration de la prise en charge globale du patient, permet de pallier au défaut fréquent d’accès aux soins et de prendre en charge les comorbidités.

Le projet de soin somatique à la CMC a été formalisé en 2012, peu après l’arrivée du Dr Clara Motteau en 2011. Il a évolué au fur et à mesure de l'évolution de ses connaissances (Diplôme Universitaire de Soins somatiques en Santé Mentale en 2013, sensibilisation à la psychosomatique) et des recommandations, plus abondantes ces dernières années.

Bien que les recommandations aient été élaborées pour les patients schizophrènes et bipolaires, L'équipe médicale a décidé d’organiser le suivi somatique de tous les patients hospitalisés en temps plein. Les patients suivis en HDJ sont encouragés et aidés à consulter régulièrement leur médecin traitant.


Activités  sportives

Le sport a toujours été une priorité dans les activités du Club. Equitation, marche, sports d'hiver, natation, vélo... Fort de son expérience, le Club a inauguré en Septembre 2013, un terrain de sport. "Du sport à la clinique c'est aussi vrai à Saumery". Depuis, une activité sport adapté de basket-ball et de ping-pong s'est mise en place avec des partenaires locaux et les clubs voisins.


Le Club Thérapeutique

Philosophie

Le club est le centre organisateur de l’ambiance, vaste champ de la vie quotidienne. Il permet de se rencontrer et s’essayer à vivre ensemble malgré la difficulté d’aller vers son semblable.

Usagers et professionnels y sont citoyens aux droits et responsabilités identiques. Le conseil d'administration est paritaire entre soignants et soignés. Le Club fonctionne selon les principes d'une démocratie participative.

En psychothérapie institutionnelle, l'on envisage les relations sociales comme étant d’ordre symbolique. A condition que le Club ne devienne pas un syndicat d'initiatives gentiment organisé par des moniteurs pour une clientèle passive et consommatrice, mais un lieu d'échanges, d'un apprendre à vivre et penser ensemble.

L'expérience sociale aide les patients à se considérer autrement. Ils participent aux activités de la vie quotidienne, ils deviennent force de proposition, prennent des initiatives au sein du collectif, participent à la quotidienneté.

Outil de traitement de l’aliénation sociale, le Club permet de considérer le malade comme un acteur singulier et non comme un handicapé.

De son côté, ouvrant sa posture et son statut sans perdre de vue son métier et ses spécificités, l'équipe soignante approche et se laisse approcher différemment. 

Pendant que le café coule, voici ce qu’il en découle :

« Il y a un cadre mais les idées n’ont pas de limites. », « Accueillir la difficulté de chacun et rester à l’écoute. » « J’ai le droit de manifester mon imaginaire ! » « Le club c’est tenter d’écrire ensemble un journal, un texte… conjuguer collectivement des maux en paroles.  Le plaisir d’inventer ensemble une recette où le grain de sel de chacun est important. » « Un terreau où peuvent germer toutes les petites graines semées au cours des échanges, des rencontres… » « Il y la langue des mots, des maux … « On y parle avec les mouches et en plusieurs langues, notamment l’espagnol… » « Nous entretenons une correspondance régulière avec les amis chiliens de Peñalolén, une communauté thérapeutique avec qui nous partageons les mêmes valeurs. » « Je ne suis pas un malade,  j’ai une maladie. Je suis une personne avant d’être malade ! »  « C’est un outil précieux et même vital, c’est le poumon de la clinique » « Le club, c’est du soin, l’air de rien »  « On ne connaît pas l’adjectif pour Saumery, on sait seulement que l’on y entre en saume-riens, et on en sort en saume-rois ! »

Contacts : club.saumery@orange.fr et : www.clubdesaumery.fr

Antoine Fontaine : "Avoir l'esprit Club" Brignac, 2006 et "Qu'est ce qu'un club thérapeutique ?" Huisseau, 2007

C’est dans cet esprit que la clinique et le club maintiennent et développent leurs activités de "coopération territoriale". Articulée à la notion de "pays" (au sens large), ce maillage repose sur l'inscription et la co-animation dans un tissu associatif enrichi du voisinage d'autres clubs thérapeutiques et des Groupes d'Entraide Mutuelle (GEM) :

Club de La Borde, Club de la chesnaie, de Château-Renault... GEM Amila, Blois


Fonctionnement

Le Club Thérapeutique de Saumery est depuis les années 70 une association loi 1901 liée par convention avec la Clinique Médicale du Centre. Il a été créé par la volonté de patients et de moniteurs. La parité soignants/ soignés se retrouve dans les statuts de l’association et dans la structure de son conseil d’administration.
 
Sa vocation est de veiller à l’ambiance de la vie quotidienne à travers l’organisation d’ateliers (musique, cafétéria, couture, etc.), de sorties (cinéma, Chambord, zoo, etc.), de voyages/ séjours thérapeutiques (Belgique, La Rochelle, Chili, etc. ) et de services (cuisine, espaces vert, laverie, etc.).  Le Club Thérapeutique organise également des évènements ouverts sur l’extérieur comme le carnaval, le jumbo run (balade en side-cars, moto), la fête des 40 ans du Club, etc.

L’intérêt principal est de permettre la multiplicité des lieux et espaces de rencontre de l’autre pour  se rencontrer différemment. Il s’agit de « greffer de l’ouvert » (Jean Oury).
 
Le Club Thérapeutique se réunit tous les matins de 10h45 à 11h45 afin d’échanger librement autour de thèmes apportés par les participants. Les points principaux sont recueillis le jeudi à l’occasion de la réunion du bureau du Club et présentés à l’assemblée générale qui a lieu le lundi suivant.
 
Les différentes activités que propose le Club Thérapeutique sont discutées, débattues et validées lors de différentes instances dont le Comité Hospitalier. En novembre de chaque année, le Club Thérapeutique organise « la remise des budgets ». Il s’agit d’une journée spéciale où les membres de chaque atelier viennent présenter et discuter du bilan de leur atelier sur l’année précédente et proposer des projets pour l’année suivante.
 
Les membres élus du bureau du Club Thérapeutique recueillent alors ces projets, et organisent une réunion avec des membres de la direction de la clinique médicale du centre, de la Coordination de la Prise en Charge, du planning : il s’agit du comité Hospitalier. La direction valide ou pas certains projets en fonction de leur pertinence et accordent alors un budget global au Club pour permettre la réalisation de ces derniers. Le Club Thérapeutique est le garant de la mise en pratique de ces projets, à travers tous les membres adhérents qui le composent.
 
Le bureau du Club Thérapeutique est élu lors d’élections partielles ayant lieu tous les ans. Il est renouvelable par tiers. Les adhérents, après avoir pris leur carte du club pour la somme de 10 euros, élisent les nouveaux membres du bureau du club peu avant la remise des budgets. Après avoir désigné en son sein les différentes fonctions de chaque membre élu, le nouveau bureau organise donc la journée de la « remise des budgets ».
 
Le bureau du club se réunit ensuite tout au long de l’année lors de Conseils d’Administrations mensuels.

Agenda 


Vie artistique

L'atelier Découverte

Entre 1991 et 2012, animé par Frédéric Godard et Marianne Baudru, l'atelier Découverte du Club thérapeutique a accueilli des artistes en résidence avec l'objectif de travailler avec les patients. Une exposition de leurs créations clôturait chaque session.
Dans ce sillon de l'atelier Découverte, des artistes continuent de fréquenter régulièrement la clinique.

Rétrospective 2012 : "Les Anges de Saumery se comptent par six" la Nouvelle République, 2012

Publications (en vente au Club)

1999 : "Autour du bestiaire" éd. jumelage Saumery-Chambord, 1999
2009 :  "Si loin, si proche"

Les Artistes

ARCHITECTURE ET SCIENCES APPLIQUEES

2016 : Camille Rehel : "Un environnement alternatif pour une thérapie alternative" Mémoire de fin d'étude INSA Centre Val de Loire, 2016

CINEMA - VIDEO


2000 : Camille Moreau : "Graver à Saumery"
2007 : Rodolphe Respaud : "Le partage du pas" Saumery, 2007
2009 : Rodolphe Respaud, Luis Tomé : "Amitiés Transatlantiques"
2013 : Thierry Demaizière, Alban Teurlai "Entre Autres" Documentaire France 5, 2013
2017 : Sarah Klingemann : "Donner à voir l'écoute, du château à la clinique" la Nouvelle République, Mars 2017

COUTURE - MODE

2013 : Sylvie Guériteau, Atelier Grain de Folie. Défilé colloque 2013 :  1

DANSE

Jean Laurent Sasportes et Marion Blondelle animent l'atelier danse du Club de la clinique de Saumery

GRAVURE

Charles Bujeau (1997), Marie Alloy : "Entailles douces" 1999  - "Le bestiaire de Chambord" Chambord, 1999, "Dans la couleur des éléments", 2006

MUSIQUE

1998 : Caroline Delaporte : Festival de musique acoustique "Les bucoliques du pays de Racan"

PEINTURE

Jean-Gilles Badaire (Lieux explorés 1991, 2000, 2012), Claude Marchat (1995), Gatien Mabounga (1998, 2003), Gérard Davin (2001), Ernesto Riveiro (2002),  Franck Charlet, Philippe Berthommier (2004), Francois Fontaine (2008), François Millon (2011),  Elle Tée, Nathalie Bourdreux

SCULPTURE

Bruno Audebert (Lieux explorés, 1991), Pascal Bouchet, Christophe Cardoen (1992), Frédéric Pagé, Bernard Thimonnier (1993, 1998), Jean Touret (1996), Vincent Gagliardi (1998, 2005)

PHOTOGRAPHIE

Thierry Cardon et Armand Vial (2009), Marie Lantz, Raphaël Gerbeaux (2017)

THEÂTRE

2012 : Le petite théâtre Dakoté : "si tu veux être heureux toute la vie, fais toi jardinier"


Le T.R.U.C.

Depuis environ 10 ans, le Club Thérapeutique de Saumery participe et organise la rencontre de plusieurs autres clubs d’abord dans le loir et cher (Club de La Chesnaie, Club de La Borde, Club de Château – Renault), puis au fil des années en France (Bureau Inter-Club d’Angers, le Collectif Antonin Artaud de Reims, Et tout et tout de Paris, etc.), voire en Europe (La Traversière en Belgique, Den Abris en Belgique), voire dans le monde (Communauté Peñalolen au Chili). Des voyages interclubs à Porto, des manifestations sportives et culturelles, des fêtes, des forums interclubs annuels, sont autant d’occasions de réunir les différents Clubs.
 
En 2016, le Terrain de Rassemblement pour l’Utilité des Clubs (TRUC) a vu le jour. Il a pour objectif de fédérer certains Clubs de France autour d’un manifeste de valeurs communes.

Collectif TRUC Terrain de Rassemblement pour l'Utilité des Clubs


Adhérer au Club - Faire un don

Le Club Thérapeutique de Saumery est une association Loi 1901 reconnue d'utilité publique qui peut recevoir des dons défiscalisés, n'hésitez pas à le soutenir !

La cotisation annuelle est fixée à 10 €.

Vous souhaitez devenir adhérent du Club et avoir accès aux événements et activités organisés tout au long de l'année ?

Rien de plus simple, payez votre cotisation ou faites un don ICI et envoyez un mail pour obtenir un reçu : club.saumery@orange.fr


Après l'hospitalisation

La mobilisation thérapeutique et l'engagement des professionnels pendant la période intra hospitalière amènent à une dépendance naturelle aux soins qui ne doit cependant pas organiser une chronicité iatrogène.

Pour mobiliser d'autres compétences des patients, la clinique travaille en partenariat avec le réseau associatif et médico-social local existant : Réseau Santé Mentale (ex croix Marine), Service d'Accompagnement Médico Social pour Adultes Handicapés, Service d'Aide à la Vie Sociale...

Dans les années 2000, elle a enrichi son plateau technique d’un appartement associatif.


Association Maison Alternative

L'appartement associatif AMA (Association pour la Maison Alternative) comporte 3 places. Situé à Mont-près-Chambord. Les résidents sont adhérents de l’association et participent à la gestion de l’association.

L'admission à l'AMA se fait sur proposition du patient ou de l'équipe. La demande comporte une lettre de motivation accompagnée d'un courrier de son psychiatre traitant à la clinique.

Trois conditions sont nécessaires :

     - Ne pas avoir de revenus ou être bénéficiaire des minima sociaux (AAH, RSA...).

     - La durée de séjour ne peut pas excéder un an (évaluation à 6 mois).

     - Accepter la poursuite des soins en hospitalisation de jour.

Pour de plus amples informations : contact@saumery.fr


Logements locatifs

Récemment, la clinique a décidé de mettre des logements locatifs à disposition de patients stabilisés dans le but de mobiliser leur fonctionnement psychique et de les aider à développer leurs compétences en dehors de l'hôpital et sans limitation de durée.


Entourage et familles

La souffrance psychique compromet sérieusement la vie des familles et la vie propre du patient, ainsi que le déroulement naturel du projet initial parental.

Normale ou pathologique, elle menace les apprentissages, l’insertion dans le milieu social, scolaire ou professionnel, la légitimité subjective.

En situation psychiatrique courante, l’expérience montre que les chances de succès thérapeutique s’accroissent avec l’accueil et l’accompagnement dont peuvent bénéficier les familles.

Préconisée ici, l’approche psycho dynamique sert à mettre en évidence les aspects vivants des conflits afin de faire émerger et de réaliser, les potentialités de croissance qui leur sont inhérentes.

Reconnaître équitablement les souffrances endurées par chacun, aider les parents à relativiser leurs pensées, leurs réactions, émotions et ressentis d’urgence, accompagner la douleur des processus de changement contigus aux crises en vue de restaurer la culture de l’ambiance au sein des familles, mises à mal par le processus critique que le conjoint, l’enfant et/ou le patient traverse.

Aider à développer des compétences, de la compréhension et de la solidarité entre les familles, telle est une des taches des équipes soignantes en psychiatrie.

La clinique développe et entretient des liens de travail étroits avec l'unafam du Loir-et-Cher (Union Nationale des Amis et FAmilles des Malades)


Formation et Recherche

Considérée comme faisant partie intégrante du plateau technique, la formation est un point fort de l’Etablissement.  La formation permanente permet d’affiner les compétences des soignants et d’entretenir au sein de l’équipe un esprit mobilisateur de recherche spécifique.

Le projet social croise la formation individuelle des professionnels (Diplôme universitaire en psychopathologie de l’adolescent, art-thérapie, psychosomatique, haptonomie, congrès...) et la formation institutionnelle (formation à la douleur, groupes cliniques, séminaires, colloques…).


Internes en Psychiatrie

La clinique de Saumery a été la première clinique privée de France à obtenir depuis la Faculté de Médecine de Tours un agrément pour la formation d'internes de spécialité en psychiatrie (mission de service public obtenue en 2011). En 2017, la clinique a obtenu l'ouverture d'un poste pour le DESC de pédopsychiatrie

Télécharger les Maquettes de Stage DES Saumery  /  DESC Saumery


Commission Stages

La Commission Stages est très active. Elle examine toutes les demandes et répond au mieux entre les nécessités des étudiants et les exigences de l'institution.

Chaque semaine, la commission stages aide les étudiants à construire un premier corpus théorique à partir de leur expérience personnelle avec les patients et l'institution. Elle propose des outils de réflexion et des documents pour mettre en forme cette expérience.

Pour un stage : écrire à Association Culturelle, Commission Stages Château de Saumery, 37 rue de Saumery, 41350 Huisseau sur Cosson

Ou envoyer un mail : commissionstage@saumery.fr


Assoc. Culturelle de Saumery

L’Association Culturelle de Saumery est une association 1901 qui constitue un lieu de réflexion et de rencontre autour de l’activité clinique et théorique de l’institution « Clinique de Saumery ».

     - Met en place une politique de formation à usage interne pour l’ensemble du personnel de la clinique, et pour toute personne y effectuant un stage et à usage externe pour les partenaires du secteur médico-psycho-social, public ou privé.

     - Organise des sessions de formation, des séminaires d’étude et de recherche, des colloques, ayant notamment pour objet l’enseignement pratique et théorique de la psychothérapie institutionnelle, de la psychanalyse et de la psychiatrie.

     - Promeut la recherche fondamentale sur la psychose et son traitement psychanalytique.

     - Chaque mois, des cours sont dispensés à l'ensemble du personnel.

     - Axes de Recherche : douleur et souffrance en psychiatrie, transmission, formation, transformation, place de l’hospitalisation dans le parcours de soin, psychodynamique des psychoses et des états-limites, l’adolescent et sa famille, enveloppes thérapeutiques,, l'intelligence traumatique...

Siège social : Château de Saumery, 37 rue de Saumery 41350 Huisseau sur Cosson

mail de l'association : fromentin.saumery@wanadoo.fr

Adhérer à l'association


Institut du Cosson

L’Institut du Cosson est une association 1901 de formation permanente dont le but est de favoriser les approches psycho dynamiques des troubles psychotiques et des états limites à travers une activité de consultation, de recherche et d’enseignement.

Il s’adresse aux professionnels en charge de patients relevant  de ces troubles. Défini, élaboré et évalué par un comité scientifique le programme d’enseignement est organisé autour de trois activités principales :

     - Colloques spécialisés et manifestations ouvertes au grand public.

     - Supervisions et formation d’équipes au sein de leur institution, supervisions individuelles de thérapies de patients.

     - Modules de sensibilisation ou d’approfondissement à différentes modalités d’approche des processus psychotiques et des spécificités du transfert psychotique.

Siège social : 27, rue de Clignancourt 75018 Paris

mail : institutducosson@club.fr


Revues, blogs, Sociétés savantes

Sante Mentale France ( et sa revue : pratiques en sante mentale ),  Santé Mentale, Connivences, Packing Blog

Association culturelle de La Borde,  EPIC : Ecole de Psychiatrie Institutionnelle de La ChesnaieLa Criée, Reims

SERPSY : Soin Etude Réflexion en PSYchiatrie

HEBE : Adolescence, psychanalyse et sciences affines

GERPEN : Groupe d'Etudes et de Recherches Psychanalytiques de l'Enfant et du Nourrisson

SPF : Société de Psychanalyse Freudienne

CIRDH : Centre International de Recherche et de Développement de l'Haptonomie

AML : Association pour le Maintien du Lien psychique

Site Henri Ey


Partenaires

Conventionnés

MECS du Domaine des Frileuses, Chaumont sur Loire

Centre Evaluation et Traitement de la Douleur, CH de Blois

Institut du Cosson

Club Thérapeutique de Saumery


Des liens privilégiés avec...

Le domaine de Chambord

Association de Santé Mentale du 13eme

Centre Soins Etudes Pierre Daguet, Sablé-sur-Sarthe (FSEF.net)

Association Jenny Aubry, Paris 9eme

Comunidad de Peñalolen, Santiago du Chili

Société Parisienne d'Aide à la Santé Mentale

Club House France


Les Etablissements Privés de Psychothérapie Institutionnelle

Clinique de La Borde, Cour-Cheverny

Clinique de La Chesnaie, Chailles

Institut psychothérapique du Pin-en-Mauges

Centre psychothérapique St Martin de Vignogoul, Péan


Les Centres Hospitaliers Publics Région Centre Val de Loire

Romorantin-Lanthenay,  Vendôme,  Blois

CHR Universitaire Tours, Châteauroux (Gireugne)

Fleury-les-Aubrais (Georges Daumezon), Bourges (George Sand)

Chartres - Bonneval (Henri Ey), Dreux (Victor Jousselin)


Tutelles

Agence Régionale de santé Centre Val de Loire

CPAM Ameli.fr